Formation conduite de transpalette

conducteur-transpalette

Formation conduite de transpalette

Le transpalette, le gerbeur ou l’élévateur, sont autant d’engins utilisés dans le domaine de la manutention. Il est indispensable de se faire former pour manier correctement ces machines. Voici quelques informations qui pourront vous être utiles si vous envisagez de suivre une formation en conduite de transpalette.

En quoi consiste le métier ?

Le métier de conducteur de transpalette électrique a pour objectif d’aider à déplacer des charges dans le cadre de la manutention d’un magasin ou d’un entrepôt. Il s’agit généralement de charges lourdes. A priori, c’est un engin dont la maîtrise est facile, même si sa conduite ne peut se faire sans une autorisation précédée d’une formation complète.

En parallèle : Comment devenir conducteur routier ?

Quelles conditions faut-il remplir pour la formation ?

Selon les formations, il vous sera demandé d’avoir une base minimum en matière de conduite d’engin ou de travaux de manutention en entrepôt. Dans d’autres types de formations, aucune exigence n’est imposée. Par contre, quelle que soit la formation, il faut absolument être majeur et être déclaré médicalement apte à la conduite d’un transpalette, d’un gerbeur ou d’un élévateur.

Objectifs et contenu de la formation

La formation au métier de conduite de transpalette a un double objectif. En effet, pour ce qui est du salarié, il sera question d’avoir les aptitudes nécessaires pour opérer en toute sécurité avec un transpalette électrique gerbeur à conducteur accompagnant. Pour ce qui est de l’employeur, faire former son employé lui permet de prévenir les risques que peuvent engendrer la manutention électrique à conducteur accompagnant, tel que le préconise la recommandation R366 de la CNAM.

En parallèle : Comment devenir conducteur de transport en commun ?

Les modules de formation contiennent aussi bien des éléments théoriques que pratiques. Il est possible que vous soyez d’abord renseigné au sujet de ce qu’est le métier de conducteur de transpalette. Cela passera par la connaissance du matériel de travail ainsi que des accessoires et des moyens de sécurité que vous avez à votre disposition afin de faire le travail dans les normes.

Si vous arrivez à terminer votre formation, il ne s’agira pas seulement de conduire l’engin. Vous devez être aussi capable d’en prendre soin. Cela implique d’être mis au courant des différents risques possibles (risque lié au chargement et déchargement, à la prise et au dépôt des charges, à la gravité au basculement ainsi qu’au chargement de la batterie). La partie pratique de la formation concerne la conduite de l’engin sur un parcours prédéfini afin de tester vos aptitudes et vérifier par la même occasion si la théorie a été assimilée.

Le temps de la formation varie selon les demandes. Il peut aller de 7 heures à 14 heures. Le coût varie aussi selon les forfaits. Il est possible de se faire former seul. Dans ce cas, il faut prévoir environ 450 euros. Mais dans le cadre d’une formation de groupe, souvent sollicitée par les entreprises, le prix peut monter jusqu’à 1800 euros pour environ quatre personnes. Il faut dire que tout va dépendre du nombre de jours et du nombre de modules à enseigner.

A la fin de la formation, il vous sera délivré un certificat. Pour que ce certificat soit valide, votre employeur devra vous délivrer à son tour une attestation de conduite en interne.