Formation auxiliaire ambulancier

auxiliaire-ambulancier

Formation auxiliaire ambulancier

Ce sont plusieurs personnes qui travaillent dans une ambulance. En dehors de l’ambulancier, il y a l’auxiliaire ambulancier. Si c’est un métier qui vous intéresse, il faut savoir qu’il est possible de se faire former. Mais pour que cela se fasse, il faut respecter certaines normes. Voici ce qu’il faut savoir.

En quoi consiste le métier ?

L’auxiliaire ambulancier est le second de l’ambulancier. Il est amené, de par sa position et par sa formation à offrir une assistance à l’ambulancier dans l’exercice de son métier. Les deux travaillent ensemble. En d’autres termes, lorsque l’ambulancier conduit, l’auxiliaire ambulancier se charge de stabiliser le patient. Il veille à ce que le transport se fasse dans les meilleures conditions possibles. En outre, il doit être capable d’appliquer au patient les soins urgents dans le but de maximiser ses chances de s’en sortir. Il agit à ce titre comme un professionnel de santé. Etant donné qu’il peut aussi arrivé que ce soit lui qui se retrouve au volant, il lui est fait obligation d’avoir un permis de conduire.

A découvrir également : Comment devenir conducteur routier ?

Les prérequis pour être formé

La première condition pour avoir accès à la formation d’auxiliaire ambulancier est de pouvoir fournir un permis de conduire de catégorie B. Celui-ci doit avoir été obtenu au moins 2 ans auparavant et doit avoir aussi servi au cours de cette période. La personne intéressée doit aussi détenir une attestation préfectorale d’aptitude à conduire une ambulance. Cela s’obtient en passant un examen médical supervisé par un médecin dument mandaté par la préfecture, conformément au code de la route en son article R221-10.

Les objectifs de la formation

Le but principal de la formation est de faire en sorte que le futur ambulancier soit capable de jouer correctement le rôle qui sera le tien. Pour cela, il doit pouvoir anticiper certains évènements, même sous la pression. Acquérir une bonne maîtrise de ses émotions personnelles est une des étapes vers l’obtention d’une formation complète. Il doit aussi apprendre à travailler en équipe avec son supérieur direct, c’est-à-dire l’ambulancier.

Cela peut vous intéresser : Formation VTC

Le contenu de la formation

Le programme de la formation peut légèrement varier selon les formateurs, mais dans le fond, il reste le même. L’auxiliaire ambulancier sera donc amené à évaluer l’état de santé d’un patient accidenté ou non. Cela lui permettra de lui administrer les premiers soins d’urgence qui s’imposent, et surtout les bons. Ensuite, il apprendra à mettre en place les meilleures conditions de transport en tenant compte de l’état du patient. Il doit, en commun accord avec l’ambulancier, transmettre les informations relatives à la situation, afin de faciliter le côté administratif du travail. La fin de la formation est sanctionnée par une attestation de fin de formation aux Gestes et Soins d’Urgence et/ou une attestation de formation d’auxiliaire ambulancier.