Comment devenir conducteur routier ?

conducteur-routier

Comment devenir conducteur routier ?

Il est indispensable d’aimer le métier que l’on fait. C’est encore plus vrai quand on exerce un métier comme celui de conducteur routier. Si vous envisagez le devenir, alors cet article vous renseignera sur le sujet.

Ce qu’il faut savoir du métier

Le conducteur routier est le chauffeur qui se retrouve au volant d’un véhicule de gros gabarit. Il est ici fait allusion à un PTAC de 3,5 à 44 tonnes. C’est pour cette raison qu’il est exigé de celui qui prétend postuler, certaines aptitudes en dehors de sa qualification. Par exemple, il lui est exigé d’être capable de faire preuve d’un grand self control. C’est un métier qui, comme beaucoup d’autres, comporte des risques. Il faut être capable de rouler sur de longues distances sans interruption, tout en restant maître de son volant.

Cela peut vous intéresser : Formation conduite de transpalette

Comment exercer le métier ?

Le chauffeur routier représente une entreprise. Il se charge de livrer des marchandises pour le compte de ladite entreprise. Cela peut se faire à un niveau local, départemental, national ou international. Il faut donc que le conducteur soit capable de prévoir ses besoins en tenant compte de la distance qu’il a à parcourir. Cela implique qu’il sache exactement quel type de moteur se trouve dans le véhicule qu’il conduit et comment celui-ci réagit. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’il est recommandé au conducteur routier d’avoir un minimum de connaissances en mécanique. Il doit être capable de résoudre les problèmes mineurs sur le véhicule qu’il conduit.

L’exercice de ce métier prend en compte le côté administratif aussi. Il s’agit, entre autres, de veiller au chargement des marchandises, à leur déchargement, à la signature des bons de livraisons mais aussi à la mise à jour régulière du carnet de bord du véhicule.

A lire également : Formation VTC

Comment devenir chauffeur routier ?

Il convient d’abord de souligner qu’il est possible de le devenir sans un diplôme spécial. Beaucoup de chauffeurs routiers ont appris sur le tas. Une manière de certifier vos aptitudes consiste à procéder à une validation de vos acquis d’expériences.

Pour les diplômes, il y en a plusieurs. Le CAP conducteur routier est une formation à laquelle vous pouvez vous préparer juste après la classe de 3è. Elle dure deux ans et vous permet d’obtenir des permis B, C et E.

Ensuite, il y a le Bac pro transport routier. Cette formation dure 3 années. Il y a aussi le CAP conducteur routiers et marchandises.

Même si vous n’avez pas suivi ces formations, il reste toujours une autre alternative. En effet, si vous avez un permis B, alors vous pouvez postuler au Titre Professionnel de conducteur du Transport Routier de marchandises sur porteur (CTRMP). L’ensemble de la formation dure 385 heures et il est obligatoire d’être majeure pour la suivre. A la fin de la formation, vous aurez une FIMO (Formation Initiale Minimum Obligatoire).

Et quand bien même vous êtes déjà dans la profession, il ne faudra pas manquer de suivre les stages FCO (formation continue obligatoire à la sécurité). Cela permet d’actualiser vos connaissances tous les 5 ans.