Formateur de transport

formateur-transport

Formateur de transport

C’est l’une des étapes importantes qu’il convient de franchir dans le métier de conducteur de poids lourds. Après quelques années passées sur la route, on peut prendre la décision de faire profiter de son savoir aux plus jeunes. Dans ce cas, il faut juste devenir formateur de transport. Mais cela se fait selon des règles bien précises, et les exigences sont différentes de celles qu’il faut pour devenir conducteur.

Quels sont les missions du formateur de transport ?

Le formateur de transport a pour mission principale de former les nouveaux conducteurs de véhicule poids lourd. Les formations qu’il offre ont pour objectif de vulgariser les règles et codes de conduite dans le domaine. Mais il peut aussi offrir des formations complémentaires à des personnes qui sont déjà conducteurs. Il n’est d’ailleurs pas rare de le voir intervenir lors des formations de la FIMO ou de celle de la FCO.

A voir aussi : Agent d'exploitation logistique

En somme, un formateur de transport est appelé à réaliser des supports dans le but d’animer ses formations. En outre, il a pour mission de procéder à une évaluation des aptitudes des stagiaires tout au long de la formation. Le formateur de transport peut exercer sa fonction dans deux endroits différents. Cela peut se faire dans une entreprise ou dans un organisme de formation aux métiers de conduite de poids lourds.

Quelles sont les exigences du métier ?

Maîtriser l’informatique est une obligation pour exercer correctement ce métier. En effet, le formateur de transport est appelé à concevoir des cours théoriques sur des supports, et ceux-ci doivent être digitalisés. C’est aussi un métier dont les exigences vont un peu au-delà de la maîtrise du volant. Il est exigé à un formateur d’avoir un bon sens de la pédagogie pour pouvoir dispenser son savoir. Cela implique qu’il doit pouvoir faire preuve d’une grande capacité d’écoute afin de répondre non seulement aux attentes mais aussi aux interrogations de ses stagiaires. Il doit aussi avoir un bon sens d’analyse et de synthèse, être à l’aise dans le contact avec les autres en plus d’être rigoureux et bien organisé.

A voir aussi : Quels sont les métiers du transport ?

Quelle formation pour devenir formateur de transport ?

Avant de penser à devenir formateur de transport, il faut avoir été soi-même un conducteur de poids lourd. Cela implique évidemment qu’il faille être détenteur d’un permis C, CE ou D en plus d’être capable de justifier 3 ans d’expérience sur une période de 5 ans.

Ce ne sera pas tout, cela dit. Il faudra aussi pouvoir fournir un agrément FIMO ou FCO valide. Il est important de se faire former aux techniques de pédagogie pour s’en sortir un peu plus aisément face aux stagiaires.

En plus de tout ceci, il faut être titulaire d’un des diplômes nécessaires à l’exercice de la fonction de conducteur de poids lourd, c’est-à-dire un Bac pro, un CAP ou un BEP.

La formation se fait dans un centre ad ’hoc et dure approximativement 2 ans. Pour ce qui est du salaire, un formateur de transport débutant peut se retrouver approximativement à 1900 euros le mois. Ce salaire peut évoluer.