Comment devenir conducteur de transport en commun ?

conducteur-transport-commun

Comment devenir conducteur de transport en commun ?

Le métier de conducteur de transport commun fait partie de ces métiers qui vous donnent la possibilité de vous mettre au service des autres, mais aussi de rencontrer du monde. Il faut avoir certaines aptitudes pour l’exercer en plus de suivre une formation adéquate. Voici l’essentiel à savoir à propos de la conduite de transport en commun.

Un conducteur de transport commun, qu’est-ce que c’est ?

Le métier de conducteur de transport en commun peut se faire à des niveaux géographiques différents. En effet, le conducteur peut être amené à transporter des passagers à l’intérieur d’une même ville ou entre plusieurs villes. Son métier peut aussi l’amener à sillonner des régions au plan national tout comme à franchir des frontières. Le métier consiste à exécuter plusieurs tâches, et le conducteur doit notamment accueillir les passagers, assurer leur déplacement en se rendant aux différents points d’arrêts. Ceux-ci doivent être marqués sur sa feuille de route, dont il doit prendre connaissance avant de prendre le volant.

Cela peut vous intéresser : Formation VTC

Il a aussi l’obligeance de mettre les passagers au courant des différents points d’arrêts si ceux-ci en requièrent l’information. Pour ce qui concerne l‘achat des tickets de transport, il est aussi chargé d’encaisser les fonds. C’est un métier dans lequel le conducteur n’est pas seulement amené à tenir le volant. Son contact permanent avec les clients ou les passagers en fait un travailleur qui doit avoir certaines qualités importantes.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Avoir un sens aigu de la responsabilité est déjà un bon début. Peu de personnes en prennent véritablement conscience, mais c’est un peu comme avoir la vie des passagers en main que de conduire un bus. Il faut, pour ainsi dire, faire véritablement attention. Par conséquent, le conducteur de bus se doit d’être très attentif à ce qui se passe sur la route. Il doit avoir un bon niveau de concentration. Aussi, se doit-il d’être accueillant, souriant pour mettre les passagers à l’aise. Le sens du contact avec les autres est également une qualité qui lui sera utile dans ce sens. Qu’importe les distances à parcourir, il lui faut jouir d’une bonne santé physique et d’une acuité visuelle irréprochable. Avoir des notions en informatique est un atout puisque qu’aujourd’hui les satellites et le GPS ont fait leur irruption dans la gestion des trajets des bus.

Cela peut vous intéresser : Formation conduite de transpalette

Formation, salaire et perspective d’évolution

Pouvoir exercer ce métier est conditionné par l’obtention d’un permis de classe D. A cela, il faut ajouter la FIMO (formation initiale minimale obligatoire). A défaut, il est aussi possible de postuler avec un CAP agent d’accueil de conduite routière, avec un CAP conducteur routier marchandises. Pour passer le permis D, il faut être âgé de 21 ans et avoir tout au moins le permis B ou une catégorie supérieure.

En ce qui concerne le salaire d’un conducteur de transport en commun, il faut compter avec une moyenne de 1500 euros par mois. Selon l’ancienneté, le salaire peut atteindre 2000 euros. Au bout de quelques années d’exercice, vous pouvez très facilement devenir chef de ligne.