Conducteur de nacelle

conducteur-nacelle

Conducteur de nacelle

Dans le cadre de la gestion d’un magasin ou des travaux sur un chantier, il peut arriver que l’on ait recours à un conducteur de nacelle. Son travail exige de lui qu’il soit non seulement en bonne entente avec les autres personnes sur le terrain, mais aussi qu’il soit formé convenablement.

Un conducteur de nacelle, qu’est-ce que c’est ?

La nacelle (PEMP) est un dispositif dont la manœuvre permet à une personne de mettre en hauteur une ou plusieurs autres dans le cadre d’un travail précis. Il s’agit donc pour le conducteur de nacelle, de permettre à des ouvriers de se rendre en toute sécurité à des niveaux inaccessibles avec les moyens de déplacements classiques. Il peut arriver, selon les cas, que le conducteur de nacelle se rende disponible pour aider à la manutention de charges non humaines, donc de produits.

Dans le meme genre : Chauffeur Poids Lourd

Il faut, par contre, préciser que les nacelles se différencient en trois catégories. Selon que le positionnement de la nacelle soit haut ou bas, on distingue 3 catégories (1, 2 et 3). En outre, lorsque la PEMP a une élévation verticale, on dit qu’elle appartient au groupe A. Elle est du groupe B lorsque les élévations sont multidirectionnelles. Ces différenciations sont prises en compte lors de la formation du conducteur de nacelle.

Quelles sont les impératifs du métier ?

Le conducteur de nacelle est un ouvrier qui travaille en symbiose avec les autres personnes présentes sur un chantier de travaux publics ou d’une industrie. Son travail lui impose un minimum de sécurité, puisqu’il est lui-même souvent en hauteur. Il doit donc se vêtir de gants, d’un casque ainsi que de chaussures adéquates. Le métier de nacelle peut se faire dans des conditions extrêmes. Par exemple, il peut arriver que le travail se fasse dans un lieu frigorifié, où il sera amené à déplacer des marchandises.

Avez-vous vu cela : Quels sont les métiers de la logistique ?

Un conducteur de nacelle doit être capable de travailler dans ce genre de conditions. De la même manière, ses heures de travail ne sont pas toujours connues à l’avance. Il peut être appelé en urgence, enchaîner les heures ou travailler de manière complètement irrégulière. Il est donc impératif qu’il puisse se rendre disponible. Le conducteur de nacelle doit également être une personne prudente et précise dans la manutention. Il doit être habile. En dehors de tous ces impératifs, il doit se faire former.

Se faire former, que faut-il savoir à propos ?

Avant tout, il est obligatoire d’avoir 18 ans avant de prétendre à une quelconque formation pour devenir conducteur de nacelle. La formation se fait selon plusieurs niveaux. Il est certes possible de choisir, mais l’idéal serait d’être un opérateur complet. Ainsi, vous pouvez obtenir le Certificat(s) d'Aptitude à la Conduite en Sécurité –CACES. Il y a la catégorie 1A (exploitation en statique selon un axe vertical), la catégorie 1B (exploitation statique selon plusieurs axes), la catégorie 3A (plateforme automotrice sur un axe vertical) et la catégorie 3B (plateforme automotrice sur un axe multidirectionnel). La formation doit être renouvelée toutes les cinq années. Il est aussi possible de postuler avec un CAP ou un BEP en transport logistique.

Salaire et perspectives

L’évolution d’une carrière en tant que conducteur de nacelle peut aller dans le sens des autres engins utilisés sur les chantiers ou dans les magasins. Il y a aussi la possibilité de devenir formateur ou chef d’équipe. Pour le salaire, il faut compter avec 19 000 à 21 000 euros l’année.