Top 3 des équipements à avoir pour son projet de construction routière

Pour un résultat optimal, la construction d’une infrastructure routière, quelle que soit sa nature, requiert un grand savoir-faire ainsi que des équipements adéquats. Il est donc important d’identifier convenablement les engins indispensables pour la bonne conduite de son projet routier. Voici une sélection de trois machines incontournables sur un chantier de construction de route. 

Le compacteur

Machine de grand tonnage (600 à 700 kg, voire plus de vingt tonnes), le compacteur est un engin articulé équipé de deux grandes billes qui servent de roues. Il est utilisé pour tasser, compacter et lisser un sol remblayé. 

A découvrir également : Assurance auto jeune conducteur : Quel prix pour quel type de couverture ?

Cet équipement permet également de tasser le revêtement d’une chaussée ou d'une route. Indispensable pour les travaux de construction routière, il joue le rôle de compresseur et sert à aplanir l’enrobé pour un tassement régulier et complet. 

Le prix des grands modèles de cet engin varie de 30.000 euros à plus de 500.000 euros. Pour une conduite efficiente de votre chantier, il est recommandé d’opter pour des offres de location comme celles proposées par l’Entreprise Asphalte.  

A lire en complément : Le guide ultime des accessoires en cuir : Création et personnalisation

Le compacteur stabilise le sol par rapprochement et tassement des matériaux, ainsi que l’expulsion de l'air. Cela permet d’augmenter la densité du sol, d’en réduire la perméabilité tout en diminuant les risques de déformation, pour une meilleure durabilité. Le choix de cet engin dépend de la nature des matériaux, de l’objectif de compacité recherché, et de l’épaisseur de la couche à traiter. 

L'alimentateur

Sur un chantier de construction routière, l'alimentation, à un rythme régulier, de matériaux au finisseur est indispensable pour une bonne exécution des travaux. Cet aspect technique à des répercussions importantes sur le résultat final en matière de performance et de qualité de pose.

Pièce incontournable entre le finisseur et le camion, l’alimentateur permet un transfert sans contact et sans interruption des matériaux de manière à garantir rentabilité et qualité de pose. Cela garantit aussi longévité et parfaite planéité de l’infrastructure. 

Grâce à l’alimentateur, les chocs subis par le malaxeur ne se répercutent pas sur le finisseur. Les différentes pièces qu’il porte garantissent une coordination parfaite dans la transmission de l'enrobé au finisseur. Selon les fabricants, cet engin peut être équipé de bandes ou de barreaux. 

Le finisseur

Un finisseur est une machine de construction servant à l’épandage des matériaux de revêtement des routes en une couche uniforme, lisse et nivelée. Son utilisation permet d’étaler et d’ajuster divers matériaux routiers. 

Il peut servir pour l’application de l’enrobé bitumineux, de béton, d’asphalte, de ciment, de chaux, de sols stabilisés et de goudron rouge, noir, ocre ou blanc. Le finisseur assure l’épandage, le nivellement, le pré compactage et le lissage des matériaux. Il est doté d'une trémie de réception des matériaux, d'un convoyeur assurant la distribution de l’enrobé et d'une table de compactage réglable pour étaler le matériau. 

Avec un système de contrôle de niveau et de pente, le finisseur garantit des performances de finition précises. Ajusté avec la chaussée, l’engin évolue à vitesse constante afin de recouvrir la chaussée suivant une épaisseur et une largeur de pose correcte.