Assurance auto jeune conducteur : Quel prix pour quel type de couverture ?

Chaque année, l’examen du permis de conduire est passé par plus d’un million d’individus. Pour ceux qui réussissent, la question se pose : quel véhicule choisir et quelle assurance auto jeune conducteur souscrire ? En effet, durant les deux ou trois premières années, selon la méthode d’apprentissage, la période probatoire influence les règles de conduite à suivre pour les nouveaux conducteurs. Cela affecte également le fonctionnement de l’assurance auto jeune conducteur.

Économisez sur l’assurance jeune conducteur en sélectionnant le bon véhicule

La meilleure option pour un conducteur novice en tant que première voiture serait un petit véhicule urbain facile à manœuvrer plutôt qu’un monospace. Éloignez-vous de l’idée de choisir des modèles trop puissants, car ils augmentent les risques d’accidents et de vol. Cette situation peut entraîner des primes d’assurance plus élevées, voire des difficultés à trouver un assureur. En parlant d’assurance auto jeune conducteur, découvrez sur ce site internet comment réduire votre prime.

Lire également : Véhicule utilitaire : quel permis pour conduire une camionnette ?

Est-ce que l’assurance auto jeune conducteur est plus onéreuse ?

Généralement, oui. Les personnes âgées de 18 à 24 ans sont la catégorie d’âge la plus sujette aux risques sur la route. Cette propension accrue aux accidents justifie des primes d’assurance auto jeune conducteur plus élevées. En pratique, pour assurer les conducteurs novices ayant obtenu leur permis depuis moins de trois ans, certaines compagnies appliquent une surprime lors de la souscription du contrat. 

Au cours de la première année, cette majoration peut doubler le tarif de référence. Par la suite, la surprime diminue de moitié chaque année sans accident responsable. Elle disparaît après trois années complètes d’assurance sans incident. 

En parallèle : Location d'une Audi : combien cela peut vous coûter ?

Le système de bonus-malus, lié au comportement de l’assuré, s’ajoute à la logique de la surprime d’assurance. Il est même possible que certaines compagnies refusent d’assurer les conducteurs débutants.

Comment obtenir une assurance auto jeune conducteur ?

Pour minimiser le coût de l’assurance auto jeune conducteur, prenez en compte les conditions de votre assureur ainsi que les avantages de la conduite accompagnée. Dans un premier temps, renseignez-vous auprès de votre assureur actuel sur les modalités d’assurance pour votre enfant. Souvent, les compagnies d’assurance offrent des conditions avantageuses aux enfants de leurs assurés. Cela se traduit par une réduction, voire une élimination, de la surprime liée aux conducteurs novices.

Encouragez l’accumulation d’expérience et de bonus pour bénéficier de tarifs plus avantageux. Vous pouvez inciter votre enfant à suivre la conduite accompagnée ou supervisée. Cela permet généralement une réduction de moitié de la surprime habituellement appliquée aux jeunes conducteurs ayant suivi cette formation. Certaines compagnies proposent même des remises supplémentaires.

Encouragez l’acquisition d’expérience et de bonus par votre enfant. Cela lui donnera accès à des tarifs plus avantageux lors de la souscription de son propre contrat d’assurance auto jeune conducteur. Deux options s’offrent alors :

  • Soit il est le conducteur principal d’un véhicule que vous assurez pour lui
  • Soit il est déclaré sur votre contrat en tant que conducteur secondaire ou occasionnel de votre propre véhicule